Des débuts carnavalesques entre professionnalisme et sécurité

Le 133è Carnaval de Nice a débuté samedi dernier par un corso ultra-sécurisé. Le parcours de cette année est, pour la première fois, protégé par des palissades et l'entrée se fait par des portiques de sécurité. Le spectacle lui est vraiment à la hauteur.

Mardi se déroulait le deuxième corso de cet édition 2017. Comme pour la première, le travail des carnavaliers était fameux. Ce sont dix-sept chars qui défilent cette année sous le thème principal de l’énergie.

À l’image de l’Histoire du Carnaval, bals, farandoles, et danses en tout genres, sont organisés et reproduits par plus d’un millier d’artistes professionnels déguisés. Il était, au Moyen-Âge, de rigueur, lors de cette période, de s’ironiser et se parodier grâce à diverses costumes et masques.

Personne ne peut passer à côté de la sécurité, renforcée à l’occasion de cet édition 2017. Côté spectateurs, 7.000 étaient présents au corso de samedi, contre 14.000 l’année dernière. L’organisation du Carnaval accuse, par ailleurs, une baisse de 20% des réservations par rapport à 2016. Le parcours est cyclique entre les avenues Jean Jaurès et Félix Faure, et ne passe plus par la Promenade des Anglais.

Le spectacle est en tout cas au rendez-vous, à voir sur les prochains jours si les craintes diminuent pour retrouver quelque peu l’esprit carnavalier.

Credit photo : Cinzia Corbetta, http://www.lagattasultettomilano.com/

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message