C’est officiel : le déficit est à 2,6% du PIB. Pour la première fois depuis 2007, la France respecte les paramètres européens

La bonne nouvelle est confirmée : la France a ramené son déficit public à un niveau plus bas que prévu, à 2,6 % de son PIB en 2017. Le déficit cumulé de l’Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale a ainsi reculé de 0,8 point par rapport à 2016, lorsqu’il atteignait 3,4 % du PIB.

Pour la première fois depuis dix ans, la France ne fait pas entorse à la fameuse règle des « 3 % », seuil au-delà duquel un pays de l’Union est soumis à une procédure pour déficit excessif.

Et l’amélioration devrait se poursuivre cette année. L’OCDE prévoit 2,2% de croissance cette année après 2% l’an dernier : ce bon niveau d’activité aura un effet mécanique sur les rentrées fiscales.

Conclusion, c’est maintenant une certitude : la France va sortir de la procédure de déficit excessif qui la plaçait sous la surveillance de Bruxelles depuis 2009.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message