Economie : La France pourra dépasser, l’objectif de 1,6% fixé par le gouvernement ?

Sur le front de la croissance, un certain optimisme peut être de mise. Car même si la croissance était nulle au deuxième semestre (ce ne sera certainement pas le cas), l’évolution du PIB sur l’ensemble de l’année est déjà de 1,3%. Cet acquis de croissance pour 2017 s’appuie sur la performance de la machine économique française sur les six premiers mois de l’année. Avec 0,5% sur les trois premiers mois de l’année, et le même chiffre pour le second trimestre, la croissance est donc robuste.

L’Insee prévoit ainsi 0,5% de nouveau pour le troisième trimestre, et 0,4% pour la fin de l’année. Ce qui a poussé la hausse du produit intérieur brut durant le printemps, c’est la bonne santé des exportations. Alors qu’elles avaient reculé de 0,9% au premier trimestre, elles ont fortement progressé de 2,5% au second. Quant aux importations, elles augmentent elles aussi (+0,4%), mais moins que durant les trois premiers mois de l’année (+1,1%).

La consommation des ménages devrait quant à elle soutenir la croissance au troisième trimestre, d’après les chiffres de l’institut des statistiques. Elle est en effet repartie à la hausse au mois de juillet (+0,7%), alors que la consommation piquait du nez en juin. Les achats de biens manufacturés ont augmenté de 1,2% (ils avaient reculé en juin, de 0,7%), tout comme les produits alimentaires (+0,8%). Quant à l’énergie, sa consommation a baissé de 0,5%, en particulier pour le fioul et le super sans plomb.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message