Economie : Le boom des micro-entreprises s’estompe

Les immatriculations d’entreprises se poursuivent à un rythme croissant en France : en 2016, 554 000 entités ont été créées, soit 6 % de plus qu’en 2015.

Toujours en tête dans les statistiques des immatriculations depuis 2009, les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) ne se créent plus au rythme qu’on pouvait voir il y a encore un an ou deux.

La complexification du statut (obligation d’immatriculation au registre du commerce ou au répertoire des métiers avec obligation de règlement des taxes correspondantes, fin de l’exonération au titre de la cotisation foncière des entreprises...) a sans doute fait réfléchir à deux fois aux personnes qui n’avaient pas de projet entreprenarial réfléchi mais s’immatriculaient « au cas où », puisque de toute façon cela n’engendrait pas de dépenses. Sur l’année 2016, on observe même un recul des immatriculations de micro-entrepreneurs.

En 2016, les entrepreneurs ont été nombreux à choisir la forme de société : les immatriculations ont bondi de 10 % sur un an. Les sociétés par actions simplifiées (SAS) ont représenté 56 % des créations en 2016, après 48 % en 2015, 39 % en 2014 et 30 % en 2013. Les SARL unipersonnelles ont représenté 16 % des immatriculations, les autres types de SARL prenant les 24 % restants.

Le domaine des transports et de l’entreposage enregistre 56 % de créations d’entreprises en plus par rapport à 2015.

Les activités spécialisées, scientifiques et techniques ont représenté un quart des créations en 2016. Là encore, une dynamique positive s’observe : 90 600 entreprises ont été créées dans ce domaine en 2016, contre 82 800 en 2015, soit une hausse de 10 %. Il s’agit surtout d’activités de conseil pour les affaires.

Une création d’entreprise sur cinq concerne le commerce : 97 100 nouveaux établissements ont vu le jour dans ce secteur. Toutefois, ce chiffre est en recul de 9,3 % par rapport à 2015.

source : économie-matin

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message