FNAIM côte d’azur : pas un mais deux nouveaux président !

Chez la FNAIM côte d’azur, les choses changent. Hier matin, lors de la passation de pouvoir, ce n’est pas un nouveau président qui a été annoncé, mais deux. La nouvelle mandature de 2018 à 2021 sera assurée par une co-présidence formée par Cyril Messika et William Siksik. Ces derniers succèdent à Frédéric Pelou, qui a exercé deux mandats de 3 ans entre 2012 et 2018. Et ce n’est pas la seule nouveauté qui vient s’ajouter à la fédération.

Parmi les axes envisagés durant la mandature, figure le développement de la formation par le biais d’une école de vente qui sera présente dans les Alpes-Maritimes.

Une antenne détachée de L’ESI ( école supérieure de l’immobilier) sur le futur campus régional prévu pour 2019 à Nice Méridia. Le duo compte notamment proposer de nouveaux services pour les adhérents.

La FNAIM Lab, un incubateur de start-up permettra aux inscrits d’avoir accès aux dernières innovations. L’accès à tous les imprimés juridiques en rédaction assistée et la signature électronique seront mis à disposition afin de faciliter les démarches administratives des membres.

Assurer une certaine sécurité aux consommateurs et lutter contre la concurrence déloyale font aussi parti des objectifs mis en avant pour le mandat de 2018 à 2021. “ La plateforme Airbnb n’a pas les mêmes obligations et les mêmes contraintes que les professionnelles de l’immobilier. Tout le monde à le droit de travailler, mais un encadrement s’impose.” Explique, Cyril Messika, nouveau co-président de la FNAIM côte d’azur.

La fédération attend des résultats face au projet de loi Elan prévu par le gouvernement. En effet, selon cette loi, les propriétaires ne seront plus les seuls sanctionnés. En cas d’offres de locations illégale, les plateformes de locations pourront être aussi condamnées. Si les annonces ne sont pas supprimer, les sites risquent une amendes allant de 10 000 à 50 000 euros.

Lilia EL houti , EDJ

A marge de la présentation de la nouvelle gouvernance , les responsables de FNAIM , la plus importante organisation du métier, 600 adhérents sur 1500 carte professionnelles dans le département, ont également illustré la situation du marché.

Elle reste stable concernant le volume des transactions , avec des prix moyens inchangés annés sur année : dans le secteur niçois ont reste sur 4242 euros par m2.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message