La CCI Nice Côte d’Azur à l’heure du bilan

Jean Pierre Savarino, Président de la chambre de commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a exposé lors d’une conférence de presse, le bilan du premier semestre 2017. Plusieurs points ont été abordés, comme la conjoncture des Alpes-Maritimes pour les entreprises et les commerçants. L’occasion également de parler des perspectives et des projets en cours.

Un premier semestre positif mais fragile. Voilà ce qui est ressorti de cette conférence de presse. La conjoncture globale des entreprises est en hausse de 1%. Cependant, tous les secteurs ne sont pas à loger à la même enseigne à commencer par le commerce. D’ailleurs, le bilan des soldes d’été reste assez mitigé.
Selon une enquête de l’observatoire économique de la CCI réalisé auprès de 373 commerçants, plus de la moitié se sont montrés insatisfait. Ils notent une baisse significative de la fréquentation de leurs commerces. À cela s’ajoute une diminution du budget dépensé dans les boutiques de la région. La faute à l’expansion de la vente en ligne qui affaiblit les petits commerces pas encore à la page.

Autre chiffre important, et qui en partie lié à cette baisse, celui de la transmission des entreprises. Aujourd’hui plus de 38% des chefs d’entreprise ont plus de 55 ans. Le renouvellement habituel à de plus en plus de mal à s’effectuer. Avec les changements de métiers constants dans les entreprises, il existe un risque que d’ici une dizaine d’années, les sociétés de la Côte d’Azur perdent une partie de leur attractivité. En cause un manque de renouvellement.

Enfin le plan d’étape post attentat mis en place après le 14 juillet 2016 donne des retours plus positifs. L’état de santé des entreprises est satisfaisant dans une majorité des cas (61%). Ce plan d’aide leur a permis d’absorber au mieux cet épisode malheureux. En revanche, ce sont les petites entreprises qui ont dû mal à se relever et à retrouver une activité similaire à celle qu’elles connaissaient avant les attentats. « Pour ces entreprises, l’accompagnement va se poursuivre avec d’autres investissements à venir », précise Jean-Pierre Savarino.

Et maintenant quel avenir ?

Le management de la CCI était réuni avant-hier pour parler du projet d’entreprise CAP21. C’est un plan qui va permettre de privilégier les équilibres entre les commerçants et dans les grands secteurs d’activités (le tourisme, le service, l’industrie…) sur l’ensemble du territoire de la Côte d’Azur. Pour ce faire, la CCI s’appuiera sur des axes comme la formation des salariés et le développement de nouvelles infrastructures (centre de formation de l’OGC Nice, création d’un nouveau campus régional d’apprentissage, réaménagement du port de Nice pour répondre à l’aspect sécuritaire voulu par le gouvernement).

Tous ces projets à venir doivent voir le jour d’ici 2021. Reste à espérer qu’ils n’entraîneront pas la perte de certains acquis comme la gestion du port de Villefranche-sur-Mer…

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message