Le taux de chômage en Europe : les pic des sans emploi décroit

Le taux de chômage dans l’Union européenne atteint 7,3% en décembre 2017, et 8,7% dans la zone euro. Un chiffre qui ne cesse de décroître depuis 2013. La France, elle, affiche un taux de chômage de 9,2%, soit l’un des taux les plus élevés de l’Union européenne.

Les contrastes européens en matière de chômage sont encore plus visibles chez les jeunes, avec une différence allant du simple au septuple entre les extrêmes.

Selon Eurostat, 17,961 millions de personnes étaient au chômage dans l’Union européenne en décembre 2017 (7,3% de la population active), dont 14,137 millions au sein de la zone euro (8,7%). Comparé à décembre 2016, le chômage a baissé de 2,1 millions de personnes dans l’UE28 et de 1,5 million dans la zone euro.

En matière d’emploi, les contrastes en Europe sont marqués : une amplitude de près de 20 points sépare les extrêmes.

Quand la République tchèque connait un taux de chômage de 2,3%, l’Allemagne de 3,6% et Malte de 3,6%, il culmine en Grèce (20,7%) et en Espagne (16,4%). La France, elle, se classe en 6e position des Etats les plus touchés par le chômage (9,2%) et se place ainsi juste devant la Finlande (8,7%).

Le pic du chômage dans l’Union européenne a été atteint début 2013, avec un taux atteignant 11% (12% pour la zone euro).

pour l’office européen des statistiques Eurostat, le taux de chômage représente le pourcentage de chômeurs dans la population active, sur la base de la définition de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). La population active représente le nombre total des personnes ayant un emploi ou étant au chômage. Les chômeurs sont les personnes âgées de 15 à 74 ans qui : sont sans travail pendant la semaine de référence, sont disponibles à commencer à travailler dans les deux semaines suivantes, qui ont été à la recherche active d’un travail pendant les quatre semaines précédentes,

Source : Eurostat

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message