Bilan estival bien meilleur que celui de l’année dernière

Les premières estimations des performances hôtelières françaises pour l’été 2017 permettent d’ores et déjà de dresser un bilan estival bien meilleur que celui de l’an dernier. A l’échelle nationale, entre le 1er juillet et le 15 août le chiffre d’affaires des hôtels a augmenté de 3,1% par rapport à l’an dernier. Ce résultat est imputable à la forte croissance du taux d’occupation (+3,9 pts), tandis que les prix moyens ont reculé de 2,4% sur la période.

Le bilan de l’été témoigne d’une croissance dans tous les segments, mais ce sont les hôtels haut de gamme qui ont été les plus concernés par la chute des prix (-4,5%). Résultat, c’est dans les catégories moyen de gamme, budget et économique que l’on trouve les meilleures croissances sur la période, avec un RevPAR (Revenu par chambre disponible) en hausse respective de 6%, 4,1% et 3,8%, tandis que le haut de gamme & luxe ne gagne que 0,7%.

Dans le détail, la façade atlantique est la seule zone littorale à signer une meilleure performance que l’an passé (RevPAR +1,1% sur la période), tandis que Bretagne, Côte d’Azur et Manche piochent du fait de la baisse des prix moyens.

De son côté, la Méditerranée a payé en juillet (-5,1%) le prix des tensions géopolitiques affectant les moyen-orientaux, clientèle habituée notamment du marché azuréen mais qui l’a boudé. Heureusement, la région se rattrape début août grâce au renouveau du marché niçois, fragilisé l’an passé par les attentats du 14 juillet 2016.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message