Confirmation du prélèvement à la source dès 2019 : fin du psychodrame national ?

L'annonce par le Premier Ministre que le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu sera bien mis en place à partir du 1er janvier, comme prévu, mettra fin au psychodrame national de ces dernières semaines ? Plus besoin d'appeler au secours les successeurs du bon docteur Freud pour remettre les pendules à l'heure aux gaulois du XXIè siècle ? Pour mémoire, tous les pays développés le font, l'Allemagne depuis 1925 et l'Italie , même et pourtant, depuis 1974. Il est vrai qu'à l'époque les fantaisistes Di Maio-Salvini n'étaient pas encore nés, sinon auraient peut-être inventé la formule " obligatoire flexible" de leur collègue Ministre de la Santé au sujet des vaccins pour les enfants scolarisés !

Des doutes s’étaient élevés la semaine dernière, alors qu’une note de Bercy pointait de nombreuses erreurs durant des tests du prélèvement à la source.

Au-delà de l’aspect purement technique, le risque qui créait le doute est d’ordre psychologique.

En janvier prochain, les Français vont découvrir une feuille de paie amputée du prélèvement de leur impôt sur le revenu. Vont-ils alors considérer que leur pouvoir d’achat s’est réduit ?

On peut imaginer que les Français savent qu’ils devront payer l’impôt. Qu’ils le fassent en douze fois ou par les tranches ne change rien , le total restera le même !

Il est vrai qu’il a des conducteur que n’utilisent pas le by-pass pour le paiement des autoroutes en expliquant que payer chaque fois leur donne l’impression de dépenser moins par rapport au montant total de la facture mensuelle.

Pour ceux qui sont mensualisés, ils payent à l’administration fiscale le montant sur 10 mois qu’ils doivent. Le prélèvement mensuel sera maintenant sur 12 mois, donc inférieur », a relevé le Premier ministre qui veut prendre les Français « au sérieux ».

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message