En finir avec le gaspillage alimentaire

L'ouverture de la campagne d'hiver des Restos du coeur et la collecte du prochain week-end de la Banque Alimentaire évoquent une situation de pauvreté et détresse pour une couche de la population. Mais la générosité qui est manifesté dans ces occasion ne doit pas faire oublier que , si beaucoup souffrent, d'autres en sont au gaspillage ! Et pour cause : chaque année en France, 10 millions de tonnes d’aliments consommables par l’homme sont perdus , soit 18 % de la production alimentaire. L’équivalent de 9 repas par jour pour les 12 % de Français en situation d’insécurité alimentaire ( source : Ademe).

Ces pertes – dont le coût est estimé en France à 16 milliards d’euros par an pour un impact carbone de plus de 15 millions de tonnes de CO2 - interviennent tout le long de la chaîne alimentaire : à hauteur de 4 % des volumes traités au stade de la production, 4,5 % de la transformation, 3,3 % pour la distribution et 7 % du côté des consommateurs.

Certains aliments sont ainsi perdus dès leur production – en raison d’un dépassement des quotas de pêche ou du non-respect des normes de calibrage – et leur transformation. D’autres sont gâchés au moment de leur distribution ou de leur consommation.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message