Journée anti-Macron : la "convergence des luttes" n’est pas encore au rendez-vous

La "marée populaire" qui a manifesté dans plusieurs ville de France- dont Nice*- en mouvement "anti-Macron" n'a pas eu le succès espéré par Jean-Luc Mélenchon et les nombreux partis d'opposition et associations. Le "Front Populaire" évoqué par les voeux par le chef des Insoumis n'est pas encore prêt pour donner "l'assaut" à la citadelle du pouvoir macroniste et il est destiné , au moins dans le moyen terme, à la seule mise en scène de la tactique para-révolutionnaire sud-américaine du "foco" - allumer ça et là des foyer de contestation. En fait, son l'impuissance à soulever les masses contre le pouvoir la radicalise de plus en plus, à la fois dans le discours et dans les actes, signe de sa faiblesse comme le relatif échec de la grève à la SNCF , Air France , contre la reforme de la fonction publique et le blocage des universités montrent bien malgré le noyautage des groupuscules idéologisés .

* les chiffres des observatoires indépendants donnent 31 mille manifestants à Paris, 4000 mille à Nice pour un total national de 100 mille (+/-) présences estimées.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message