Politique migratoire : Chute des demandes d’asile en Europe en 2017

Ce constat intervient en pleine discorde sur la réforme de la politique migratoire européenne et après la polémique sucitée par le refus de l'Italie et de Malte d'accueilllir les migrants du bateau humanitaire l'Aquarius. Les Chefs d'Etat et de gouvernement européens doivent en discuter pour trouver des points d'accords lors du sommet du 28 et 29 juin prochain.

Les demandes d’asile à travers l’Europe ont chuté de 44% en 2017, à 728. 470.

C’est le constat que dresse le bureau européen d’appui pour l’Asile dans son rapport annuel publié ce lundi. Et la tendance se poursuit pour les quatre premiers mois de cette année.

La plupart des arrivées se sont concentrées sur les routes de la Méditerranée centrale et orientale, avec une "recrudescence sans précédent" en Méditerranée occidentale.

Pays de provenance des demandeurs d’asile

Ce sont les Syriens (15%) les Irakiens (7%) et les Afghans (7%) qui demandent majoritairement l’asile en Europe, suivis par les Nigérians et les Pakistanais.

Principaux pays de destination des demandes d’asile

C’est l’Allemagne qui a reçu en 2017 le plus grand nombre de demandes d’asile ( 222.500) avec l’Italie (128.850) et la France (99.330).

Pour la sixième année consécutive, l’Allemagne est donc en tête des demandes, même si ces dernières ont décru de 70% par rapport à 2016.

Egalement selon ce rapport, les pays européens ont davantage refusé de donner l’asile. En 2017, ils ont été près de 534 000 à se voir refuser l’asile en Europe. C’est 100 000 de plus qu’en 2016.

Dans un tweet, le Commissaire européen à la Migration, Dimitris Avramopoulos s’est félicité de cette baisse significative des demandes d’asile. "Cela montre encore une fois que la situation s’améliore, mais nous devons rester vigilant" a-t-il déclaré.

sourcing : Main findings of #EASOAR 2017 on the Situation of #Asylum in the EU+

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message