La stratégie de la Commission européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Comment est-elle appliquée en France ?

A l'occasion de l'édition 2017 de la Journée international, il est bon de rappeler que l’égalité femmes-hommes constitue un véritable enjeu de société et l’Union européenne en a fait l’un de ses principes fondateurs. Aujourd’hui, la Commission européenne s’engage à intégrer cette question dans toutes ses politiques, et à la promouvoir dans sa législation et les projets soutenus. Et en France ? Etat des lieux...

La France intègre les enjeux liés à l’égalité entre les femmes et les hommes dans ses politiques publiques de manière à la fois transversale et spécifique.

Aujourd’hui la France couvre tous les domaines requis par la stratégie européenne, à savoir : l’inclusion sociale et la lutte contre la pauvreté ; l’éducation et la formation ; l’accès à la santé ; la lutte contre les violences fondées sur le sexe ; l’économie et le marché de l’emploi, la lutte contre les stéréotypes liés au genre, la conciliation de la vie familiale et professionnelle.

En 2014, la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a été promulguée symboliquement le 4 août. Cette loi-cadre étend à tous les champs de responsabilité le principe de parité.

En 2016, le premier Plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (2016-2020) témoigne d’un engagement fort de la part du gouvernement dans son ensemble pour faire progresser l’égalité.

Le 5e Plan ( 2017-19) de mobilisation et de lutte contre les violences sexistes vise à accélérer le parcours de sortie des violences pour les victimes. Ce plan s’inscrit dans une politique publique globale, structurée autour de plans triennaux en place depuis plus de 10 ans.

En outre, la France a introduit dans sa législation la notion d’agissement sexiste, via la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi. Cela signifie que nul ne doit subir d’agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d’une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.

La Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale est destinée aux collectivités locales et régionales qui souhaitent concrétiser leur engagement en faveur des droits des femmes. Elle énonce les droits, le cadre juridique et politique. Aujourd’hui la France compte près de 150 villes signataires.

La promotion de la mixité des métiers constitue un enjeu essentiel de l’égalité entre les femmes et les hommes. L’objectif est d’atteindre un tiers des métiers mixtes en 2025. Aujourd’hui, en France il y a seulement 28% de femmes dans ce secteur.

Aujourd’hui l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes s’établit à 16,3 % au sein de l’Union européenne. La France se situe en deçà de la moyenne européenne, avec un écart de rémunération entre les femmes et les hommes de 15,8 %.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message