Halte à l’impunité des rodéos

Combien des fois on a pesté contre les rodéos des motos qui mettent en danger les personnes et assourdissent avec vroom-vroom de leurs moteurs.

Finalement des dispositions de loi ont été adoptées par les Députés qui permet aux Maires, forces de l’ordre et justice d’avoir enfin à leur disposition un texte qui leur apporte une réponse pénale adaptée pour combattre ces pratiques, dangereuses pour leurs auteurs et les passants.

Ainsi, cette pratique est à présent passible d’un an d’emprisonnement et de 1500 € d’amende.
L’incitation et l’organisation de rodéos urbains seront également réprimés de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende. Le véhicule impliqué sera obligatoirement confisqué. Des peines complémentaires pourront également être prononcées, telles la suspension pour 3 ans du permis de conduire ou la mise en place de travaux d’intérêts généraux pour sensibiliser l’auteur à la dangerosité de son comportement.

Si le Sénat adopte le texte dans les mêmes termes que l’Assemblée Nationale le 24 juillet prochain, cette loi pourra entrer en vigueur dès le 25 juillet.

"Je forme le vœu d’une entrée en vigueur aussi rapide que possible de ce texte. Cela est à souhaiter car l’été est une saison malheureusement propice à ces rodéos"- commente Loïc Dombreval , député LRM , qui s’est beaucoup employé pour ce dispositif. .

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message