Le développement de la E-Santé à Nice

C'est au 27 Delvalle, bâtiment totem de la santé connectée et de la Cité Européenne de la Santé voulu par la ville de Nice, que le maire de Nice Philippe Pradal et Jean-Michel Sanchez , directeur général délégué de Engie Ineo, ont signé une convention de partenariat dans le cadre de la thématique de la e-santé.

ENGIE Ineo s’est enagagé à soutenir quatre projets, portés par la ville et le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice, liés à l’innovation dans la santé, qui permettront d’améliorer la qualité de vie des Niçois, mais aussi l’accompagnement des personnes âgées, « la ville possède une démographie âgée de 12 ans de plus que la moyenne nationale, » rappelle Olivier Guérin, adjoint au maire de Nice délégué à la santé.

Autre point que rappelle Philippe Pradal, « cette innovation santé permet également d’enclencher une dynamique économique nouvelle. »

Les quatre projets présentés seront : le lancement d’une application santé au service des citoyens, la mise en place d’ateliers de sensibilisation des enfants niçois à la préservation de la santé et de l’environnement, le déploiement d’une réflexion autour de l’éthique et des nouvelles technologies, et enfin, la mise en œuvre du projet « Monitoring Urbain Santé Environnement, » qui porte sur l’impact de l’environnement, notamment la qualité de l’air, mais aussi sur la santé dans un monde urbain.

Financièrement, ENGIE s’engage à verser 80.000 euros pour le développement d’outils innovants dans le domaine de la santé connectée (e-santé). Tandis que la ville de Nice mettra à disposition des locaux, et une imprimante 3D, à hauteur de 18.825 euros...la précision du chiffre nous rappelant que le maire de Nice est un expert-comptable !

C’est donc à peu près 100.000 euros qui seront investis pour réaliser ces projets innovants.

Thibault Bourru

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message