Ce dossier a mobilisé les citoyens de la Roya

Ce dossier a mobilisé les citoyens de la vallée de la vallée de la Roya ( ou au moins certains associations) et fait couler beaucoup d'encre. La complexité des relations entre Etats, la bureaucratie dont l'efficience n'est pas en phase avec les attentes de la population, on fait que les temps se sont dilués, au profit des polémiques et des protagonistes qui n'abandonnent pas facilement la scène. Après tant de tergiversations , les travaux rénovation et sécurisation qui permettront le mise en fonction d'un service "normal" vont partir pour se conclure, suivant le planning communiqué par SNCF Rail, d'ici 8 mois. Puis , finalement, on pourra écrire la parole "fin" à une histoire qui a pris une dimension excessive.

Depuis le 7 août, des travaux préparatoires à la fermeture de la ligne se déroulent sur la base travaux située en gare de Breil-sur-Roya.

Du 4 septembre au 28 avril 2018, les travaux principaux consisteront à renouveler les composants de la voie, à mettre en place des grillages de protection et des filets de détection en cas de chute de rochers et à réaliser les travaux de rénovation de cinq ponts rails.

PLAN DE TRANSPORT

Entre Breil et Tende : Une substitution routière en correspondance avec les horaires des trains est mise en place par le Conseil Régional et la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française (réseau Zest’Bus)

Entre Nice et Breil : Tous les trains circuleront normalement.
Les trains italiens seront également substitués pas des bus.
Le train des Merveilles sera terminus Breil.

LE FINANCEMENT

Une convention a été signée le 30 mars 2015 entre la région Piémont, RFI et SNCF Réseau.
Les travaux, d’un montant 29 millions d’euros, sont entièrement financés par l’état italien. SNCF Réseau a investi 2 millions d’euros supplémentaires sur fonds propres, pour mettre en place un Dispositif d’Arrêt Automatique des Trains (DAAT), afin de sécuriser les circulations.

La ligne Coni-Vintimille est une ligne transfrontalière entre la France et l’Italie. La section de ligne en territoire français s’étend sur 47km. La ligne parcourt un tracé sinueux avec des déclivités prononcées et comprend un grand nombre d’ouvrages d’art et de tunnels.
Le mauvais état de la ligne a nécessité la mise en place d’une limitation temporaire de vitesse à 40km/h sur la section française, afin d’en garantir la sécurité.
L’objectif du projet est de sécuriser la ligne en la modernisant, pour pérenniser les
circulations.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message