« Exploit sans Frontières » avec l’Himalaya en ligne de mire

Les bénévoles de l'association « Exploits sans frontière », conduits par Noël Smara avaient déposé en juillet dernier 86 galets en mémoire des victimes de l'attentat de la Promenade des Anglais, au sommet du Stock Kangri, à 6 153 m d’altitude. Ils s’apprêtent à réitérer.

Attaché à encourager les initiatives solidaires et émancipatrices menées par les niçois, Christian Estrosi a choisi cette année de soutenir l’association « Exploit Sans Frontières » dans un nouveau défi. La Ville de Nice a ainsi versé une subvention à l’association, pour acquérir du matériel sportif, qui a été remis officiellement aux marcheurs ce vendredi.

Cette année, Exploits Sans Frontières a choisi d’emmener dans l’Himalaya un groupe de jeunes, dont trois en situation de handicap, pour un périple de 35 jours, visant à gravir les monts Chamser Kangri (6622 m) et du Stok Kangri (6153 m) et à acheminer des fournitures scolaires dans le village isolé de Dah, dans la région du Cachemire.

L’association met régulièrement en place des actions sportives, en y impliquant des handicapés, des personnes en difficultés sociales ou des jeunes motivés par des expériences insolites, ludiques et utiles.

Pour rappel, en juillet 2017, une expédition dans l’Himalaya avait été organisée par une équipe qui gravi le Stok Kangri avec 86 galets peints aux couleurs du drapeau français en hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message