Grève contre la nouvelle loi du travail : mobilisation ou démobilisation ?

Inspirée par le leader maximo Jean-Luc Mélenchon , organisée par la CGT et autres groupuscules syndicaux , la quatrième journée de mobilisation contre la politique "libérale" d'Emmanuel Macron et sa réforme du code du travail aient n'a pas été un franc succès. A peine 8 000 à Paris, et quelques centaines à Nice ( y compris les travailleurs de Galderma qui manifestaient pour autre chose, la perte de leur travail !) , le mouvement donne l'impression d'avoir le souffle. Cette" révolte" peine à décoller et n'a vraiment pas "pris" dans l'opinion publique. Jean-Luc Mélenchon met cet échec cuisant sur le compte de la "division syndicale" alors que des "millions de militants politiques sont prêts à entrer dans l'action" !!! Parole d'insoumis ? Il y aura-t-il donc une cinquième , voire une sixième journée de grève ? Si c'est le cas, il faudra se dépêcher, Noël approche ...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message