Le Conseil Métropolitain votera le budget 2019 et le plan pour la création de la Métropole Verte de la Méditerranée . Les oppositions fourbissent leurs armes

Ce matin à 9 heures eu CUM, le Conseil Métropolitain se réunit en séance publique. L'ordre du jour prévoit deux point-forts : (i) l'approbation du budget primitif de l’exercice 2019, dont les orientations ont déjà fait objet d'un débat lors de la précédente séance . (ii) les délibérations concernant les mesures développées autour de 8 axes pour réaliser la Métropole Verte de la Méditerranée qui engageront une dépense de 80 millions d'euros, elles aussi déjà rendues publiques ces jours derniers, ce qui n'a pas été bien apprécié par Dominque Boy-Mottard (DvG) qui en censure la forme : "Monsieur le Président de la Métropole est un récidiviste : une fois de plus, il bafoue la démocratie représentative en publiant dans la presse un ensemble de décisions – ici il s’agit de la politique environnementale de la Métropole – considérées comme acquises alors que le débat doit avoir lieu 48 heures après. Cette façon de procéder qui, au fil des ans, est devenue une habitude, traduit non seulement un mépris pour l’institution et les élus en général mais aussi la négation de toute autonomie politique de sa propre majorité". Quant au fond, les oppositions ( celles officielles et celles officieuses des conseillers d'obéissance "ciottiste") ne manqueront pas de revenir sur la dette de la collectivité, jugée excessive, et fort probablement sur le caractère orienté à la communication du plan écologique. On peut supposer que les très probables interventions de madame D'Intorni et de monsieur Decoupigny ne manqueront pas de piment au bénéfice de l'intérêt du public.

Afin que les élus puissent se rendre aux obsèques de Jean-Paul Baréty, ancien Maire de Nice, le Conseil métropolitain sera suspendu de 10h30 à 13 heures.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message