Le député LRM Cédric Roussel ouvre sa permanence : les "marcheurs" continuent leur marche

Cédric Roussel, le candidat LRM élu dans la 3e circonscription des Alpes-Maritimes, poursuit son enracinement et organise sa présence avec l’ouverture de une permanence ( au 2 rue Grammont).

A cette occasion, il a réuni plus d’une centaine d’amis, adhérents au mouvements et sympathisants , outre les représentants du parti allié, le MoDem.

Une soirée conviviale mais utile aussi pour dispenser quelques propos politiques sur les premiers mois d’activité parlementaire.

Les cadres locaux du mouvement étaient également présents, avec à leur tête le nouveau responsable départemental Enis Sliti.

La structuration de ce parti est en cours en vue des municipales de 2020. Pour l’instant , il met les bases de sa présence ( 8700 inscrits sont déclarés ) et sélectionne sa classe dirigeante, ce qui demande du temps.

Dans ce conteste il peut profiter de la non belligérance de Christian Estrosi à Nice et de la confusion à droite dans l’attente de l’élection du président des LR qui aura lieu en décembre.

Côté gauche, les socialistes se sont évaporés et les "insoumis" ont fini le stock de pétards verbaux qui les rendait audibles.

Quant au FN, entre le détachement progressif de Mairie-Christine Arnautu qui se limite à être présente au Conseils municipal et métropolitain. Olivier Bettati transmigré sous d’autres cieux, le parti est en main de Philippe Vardon en ville et Lionnel Tivoli dans le département. Mais tous les deux sont conseillers régionaux, donc avec engagements ailleurs.

Mais tout ça ne durera qu’un temps. Alors il vaut mieux s’organiser et préparer la suite qui risque de ne pas être si tranquille que ça. L’alignement des planètes ne sera pas éternel.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message