Le tourisme azuréen engrange les records

La mode des opérateurs du tourisme est à la lamentation : question climatique, s'il y a le soleil, on demande un peu de pluie pour s'arroser et s'il pleut trois jours, ah comment fait sans le soleil. Ne parlons pas des impôts et autres charges, toujours excessives. Et le gouvernement (de droite ou de gauche), toujours autiste et surtout prédateur. Bref, rien ne va jamais bien et encore mois comme il faudrait. En fait, c'est une comédie qui se répète inlassablement et qui continuera dans le temps. Heureusement que les chiffres apportent , avec leur vérité, une bouffée d'oxygène ... et la confirmation que... tant qu'il a de la vie, il y de l'espoir ! Allez, encore un petit effort et on aura droit au sourire !

Selon CRT Côte d’Azur qui a publié son bulletin, en 2017, la fréquentation étrangère de la Côte d’Azur, tous modes d’hébergements confondus, a progressé de 5%, pour atteindre un maximum absolu de 5,8 millions de séjours.

Cette performance constitue un record historique, le dernier ayant été atteint (à 5,6 millions) en 2000 et 2015. Les séjours étrangers réalisés par avion ont même augmenté de 14% en 2017 pour atteindre les 2 millions.

Dans l’hôtellerie, l’occupation annuelle moyenne s’établit à 62% sur l’année passée, soit un gain de 2,8 points par rapport à 2016, avec un volume de nuitées en hausse de 5%, et qui approche pour la 1re fois depuis 2002 la barre des 10 millions de nuitées.

Selon David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France : " L’année 2017 s’est achevée sur un bilan très positif pour la destination Côte d’Azur France".

Bonne nouvelle : "La tendance se poursuit en ce début d’année 2018." poursuit David Lisnard.

En fait, selon les statistiques, la progression de la fréquentation touristique sur cette saison d’hiver se confirme, particulièrement pour l’évolution de la clientèle étrangère, dont les nuitées marchandes ont fait un bond de 11% en janvier et de 13% en février.

Un plan de relance de 2,3 millions € partagé avec Atout France, abondé par le Département des Alpes-Maritimes, la Région et le Gouvernement, avait mis en place . La tendance se poursuit en ce début d’année 2018. La majorité des marchés étrangers sont en progression, et les perspectives sont très bonnes, avec l’émergence des nouveaux marchés touristiques d’Europe orientale et d’Asie, sur lesquels nous accentuons nos actions de promotion de la marque Côte d’Azur France ».

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message