Nice fait part du groupe de travail et réflexion des Nations Unies contre le terrorisme

Le rôle très actif de la ville de Nice pour prévenir les risques terroristes depuis le 14 juillet 2016 a été remarqué bien au delà de nos frontières.

Le groupe de travail des Nations Unies de lutte contre le terrorisme a souhaité que la ville de Nice en soit un membre actif afin d’échanger, de réfléchir et de proposer des mesures à même de répondre aux attentes des villes dans ce domaine. En effet, si la lutte contre le terrorisme est l’affaire des États, l’aménagement et la protection des espaces publics est du ressort des villes.

Ce forum international permet de partager les informations, les expériences pour éviter que de telles tragédies ne se reproduisent .

Rudy Salles, adjoint au Maire de Nice, représentait la ville au sein de cette assemblée. Outre la sécurisation de la promenade des Anglais ainsi que des principaux lieux publics de la cité, il souligna les efforts entrepris pour protéger les événements publics mais aussi les groupes scolaires.

Il souligna néanmoins que des efforts restent à faire au niveau de l’harmonisation des législations sur le plan international en déplorant, par exemple, que la reconnaissance faciale ne soit pas encore autorisée dans certains pays dont la France.

Cette première réunion constitue le début d’un processus qui permettra de poursuivre au niveau international sous l’égide de l’ONU, une réflexion tendant à placer les villes au cœur de la lutte contre le terrorisme.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message