Nouveau succès pour le combat naval fleuri de Villefranche

Une fois encore, la foule s'est déplacée à Villefranche en nombre pour assister au célèbre combat naval fleuri, malgré le temps légèrement maussade.

Si Nice a son corso carnavalesque et Menton sa fête des citrons, Villefranche-sur-Mer a quant à elle son combat naval fleuri. Comme chaque année, des dizaines de pointus s’affrontent dans un défilé de couleurs et de joie.

Recouverts de fleurs multicolores, les pointus et leurs pêcheurs provençaux (en tenue d’époque, s’il vous plaît !) ont arpenté la rade de Villefranche en jetant sur leur passage des fleurs par dizaines.

2017 oblige, les pointus s’étaient mis à l’heure américaine. En effet, cette année marque les 50 ans du départ de la rade du dernier navire amiral de la 6e flotte de l’Us Navy. Pendant plus de 10 ans, marins et amiraux ont vécu à Villefranche-sur-Mer, la rade étant devenue une de leur base en Méditerranée.

Sur les quais, les centaines de curieux qui ont afflué pour l’occasion tentent d’attraper les fleurs au passage. Certains se constituent des bouquets, d’autres échangent leurs fleurs volontiers contre une autre qu’ils trouvent plus jolie.

Présentés par un animateur muni d’un micro, les dizaines de pointus qui se sont succédé ont garanti un spectacle de couleurs et de bonheur aux nombreux enfants venus les admirer.

Sur les quais, plusieurs boutiques et groupes folkloriques étaient dispersés pour faire monter l’ambiance tout au long de l’après-midi, malgré le temps légèrement nuageux mais qui n’a pas empêché la foule de se déplacer massivement.

La genèse du combat naval fleuri

Cette manifestation trouve son origine en 1902. On assiste alors au développement des fêtes carnavalesques sur la Côte d’Azur (la première bataille de fleurs niçoise a lieu sur la Promenade des Anglais en 1876), les autres villes de la Côte développent les animations de rue et autres batailles de fleurs.
Villefranche-sur-Mer ne fût pas en reste dans l’organisation de ces joyeuses fêtes célébrant le printemps et décida de faire mieux et différemment ! A l’élément naturel qui la caractérise, la mer, elle associa les deux symboles de l’activité économique de cette époque : les pointus et les fleurs. Pour la toute première fois, on allait assister à une bataille de fleurs sur les flots de la Méditerranée !
Les pointus méditerranéens fleuris de décors originaux composés d’oeillets (principale culture florale Villefranchoise) et mimosas attirent ainsi toute la " jet set " des années folles sur les quais du port de la Darse.
Chaque année, de nombreuses familles villefranchoises viennent avec une quinzaine de bateaux pour perpétuer cette fête centenaire.
Les pointus (bateaux typiques du sud de la France) sont ainsi transmis de génération en génération en héritage d’une culture unique. Et même s’ils ne sont plus destinés à leur vocation première, la pêche, ils sont devenus un formidable outil de transmission de l’âme méditerranéenne.
Le Combat Naval Fleuri est donc l’occasion parfaite pour montrer aux azuréens et aux touristes ces bateaux qui font partie du patrimoine méditerranéen.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message