Projet d’envergure pour réhabiliter la Gare du Sud

Christian Estrosi et Philippe Pradal étaient présents sur le chantier de réhabilitation de la Gare du Sud de Nice, située dans le quartier de Libération. De quoi revenir sur un projet ambitieux alliant Histoire et urbanisme.

Construit en 1892 par Prosper Bobin, également créateur de la Gare du Nord à Paris, le « bâtiment des voyageurs » était le point de départ de lignes venant compléter le réseau Paris-Lyon-Méditerrannée, vers l’ouest et Grasse, et le nord vers Dignes, Grenoble et Genève. Exploitée jusqu’en 1991 , la gare fut désaffectée et transférée.

Pour un coût total de 110 millions d’euros, financés par la ville de Nice et la métropole Nice Côte d’Azur, la Gare du Sud va retrouver une seconde vie. Depuis janvier 2014 l’ancien « bâtiment des voyageurs » abrite désormais la médiathèque Raoul Mille. Ce premier acte donne le ton au renouveau de ce quartier emblématique : faire perdurer sa tradition passante, vivante, culturelle et marchande dans un nouveau cadre bâti et paysager, assurant respecter l’environnement et les commerces de proximité.

Relié par la ligne 1 du tram, la ligne des Chemins de Fer de Provence, et un accès facile en voiture ou à pied, le quartier accueillera de nouveaux logements, une résidence étudiante, un complexe sportif, des espaces verts, des commerces et échoppes, et un parking de 770 places en souterrain dont 93 réservées aux maraîchers. Le projet dynamise encore plus le marché de Libération apportant des prospects. Le quartier, zone de chalandise certaines, compte déjà plus de 10 000 habitants.

L’intégralité de l’aménagement devrait être livré aux alentours du décembre 2018.

CP : © Ville de Nice

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message