Tourisme en Côte d’Azur : un bon début de la saison estivale

Deux ans après l'attentat du 14 juillet qui a endeuillé la Côte d'Azur et qui avait fait fuir les touristes, la Côte d'Azur remonte donc la pente. Le baromètre du CRT le montre bien, chiffres à l'appui :l ’hôtellerie urbaine vient d’enregistrer sur le mois de juillet un taux d’occupation proche de 85 % en progression de 4 points, et un chiffre d’affaires en hausse de 20%, par rapport à juillet 2017. Ce résultat prometteur intervient après l’un des meilleurs taux d’occupation hôtelière (75%) enregistré pour un mois de juin sur les dernières années. Le total des nuitées en hôtels et résidences de tourisme a ainsi augmenté de 3% par comparaison à Juin 2017. Parmi les explications avancées par les professionnels, le soleil, très présent au mois de juillet, les festivals de musique qui offrent une pluralité musicale et le sport : l'effet coupe du monde n'est pas non plus à négliger. D'ailleurs, les établissements qui avaient prévu des écrans géants ont fait le plein, contrairement aux snacks qui ont été pénalisés.

Les perspectives sur la saison estivale 2018 sont bonnes.

Dans l’hôtellerie, on note à fin juillet une avance d’environ +5% pour le taux de réservation sur les mois d’août et septembre.

Selon l’indicateur ForwardKeys portant sur les réservations aériennes, à fin juin également, la tendance était positive avec une hausse de + 3,4% pour le volume des réservations étrangères à destination de Nice-Côte d’Azur sur les mois de juillet à septembre. Le flux de visiteurs extra-Européens affichent ainsi un remarquable dynamisme, notamment les Américains (+28%), les Japonais (+40%) et les Sud-Américains (+24%).

La fréquentation touristique bénéficie de la poursuite de la croissance du tourisme international à destination de la France conjuguée à la progression annoncée du taux de départ en vacances des Français, profitant surtout aux destinations littorales.

En montagne, la fréquentation du début de la saison jusqu’à fin juillet semble en retrait, du fait notamment d’une météo défavorable ; les professionnels espèrent pouvoir compenser ce déficit par un bon mois d’août, la canicule pouvant constituer un facteur plus favorable au moyen et haut pays.

Selon David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France : « Parmi les facteurs qui expliquent cette tendance positive, signalons la démarche de marque Côte d’Azur France du CRT azuréen et les efforts de promotion conjoints engagés par l’ensemble des professionnels de la destination depuis l’attentat de 2016. »

source : CRT CTAZ

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message