Christian Estrosi passe aux actes et à l’offensive : les "audaces" se manifestent officiellement

De plus en plus critique envers les instances de son parti dont il n'approuve pas la ligne politique actuelle et encore moins celle qui va se profiler après la fort probable élection de Laurent Wauquiez (dont un des bras droit sera son rival local Eric Ciotti) à la tête de LR en décembre, Christian Estrosi veut jouer un rôle actif en se positionnant dans un rôle hybride, celui d'électron libre sur l'échiquier national. Il a déjà montré la couleur, il soutient l'exécutif mais pas sans en tirer profit.

Le mouvement "La France audacieuse" sera officiellement lancée mardi par Christian Estrosi (LR, Nice) qui en est à l’origine.

On connait d’autres élus qui vont y adhérer : Gilles Averous (LR, Chateauroux) ; Delphine Bürkli (LR, IXe arrondissement de Paris) ; Olivier Carré (LR, Orléans) ; Alain Chrétien (LR, Vesoul) ; Jean-Paul David (ex CNIP, Guillaumes) ; Luc Lemonnier (LR, Le Havre) ; Jean-Luc Moudenc (LR, Toulouse) ; Arnaud Perricard (LR, Saint-Germain-en-Laye) ; Marie-Agnès Poussier-Winsback (LR, Fécamp) ; Arnaud Robinet (LR, Reims) ; Joseph Ségura (DVD, Saint-Laurent-du-Var).

Au départ, Il y a un comité de membres fondateurs d’une cinquantaine d’élus qui illustre la France dans sa diversité.

Derrière cette collégialité, ce sont des centaines d’élus locaux qui veulent participer à ce mouvement de citoyens actifs et non d’adhérents payants. Chacun sera libre d’apporter sa contribution, grâce à une vraie interactivité, tout en pouvant garder une appartenance à sa formation politique.

En tout cas, Christian Estrosi veut ratisser large : "La porte sera ouverte à tous ceux qui se reconnaîtront dans notre démarche".

"Audentes fortuna juvat" - écrivait Virgile dans l’Eneide.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message