L’UDF pour la démocratie participative ?

L’UDF par la voix de son leader dans la région, Rudy Salles, a exposé son « plan de bataille » pour les échéances électorales à venir.

Réunissant les responsables UDF régionaux dans un hôtel près du port de Nice, Rudy Salles a tenu un discours pour le moins surprenant. Il est d’abord revenu longuement et à plusieurs reprises sur les sondages récents créditant son champion de 14% des suffrages. Etonnant ! Le député de la troisième circonscription nous avait pourtant habitués à relativiser les analyses des instituts. « Ce n’est pas la girouette qui bouge, c’est le vent qui tourne », disait Edgar Faure.

Mais l’information la plus explosive était moins explicite. En effet, Rudy Salles a relayé la stratégie décidée par le président de l’UDF : nommer autant de responsables de campagne qu’il y a de cantons dans chaque région. Dans le cas des Alpes Maritimes, il y en aura donc 52. Ces 52 responsables ont pour objectif de convaincre localement bien sûr mais surtout de « faire remonter les informations le plus vite possible à l’équipe de campagne » afin de corriger le tir s’il y a lieu.

N’est-ce pas ce que l’on appelle démocratie participative ? On peut donc l’affirmer, François Bayrou est aujourd’hui un vrai « outsider » de la course à l’Elysée : comme tous les autres, il pique des idées chez le voisin.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message