Le taux de chômage des jeunes en Europe mine la cohésion sociale

En mars 2018, 3,5 millions de jeunes de moins de 25 ans sont au chômage dans l’Union européenne, dont 2,449 millions dans la zone euro. Par rapport à mars 2017, le nombre de jeunes chômeurs a diminué de 409 000 dans l’UE28 et de 305 000 dans la zone euro.

Le taux de chômage des jeunes s’est ainsi établi à 15,6% dans l’UE28 et à 17,3% dans la zone euro, contre respectivement 17,3% et 19,4% en mars 2017. Pour l’ensemble de la population active européenne, ce taux atteint 7,1% pour l’UE28 et 8,5% pour la zone euro.

Les différences entre les Etats sont très importantes. L’Allemagne est le pays où le taux de chômage des jeunes est le plus bas (6,1%). Viennent ensuite la République tchèque (6,8%) et les Pays-Bas (7,0%). En comparaison, le taux culmine à 42,3% en Grèce (chiffres de janvier 2018), à 35,0% en Espagne et à 31,7% en Italie.

En 2012, la Commission européenne lançait le train de mesures "Emploi des jeunes".

Ce paquet comprend une proposition adoptée par le Conseil en 2013 d’une garantie d’emploi pour la jeunesse, une recommandation du Conseil sur la qualité des stages adoptée en 2014, ainsi que le programme d’alliance européenne pour l’apprentissage.

A cela s’ajoute l’initiative pour l’emploi des jeunes, lancée en 2013, qui a pour objectif de renforcer et accélérer la prise de mesures, notamment dans les régions dont le taux de chômage des jeunes dépasse 25%.

Dans le cadre des négociations sur le prochain budget pluriannuel de l’Union européenne (2021 - 2027),l’enveloppe dédiée à la politique de la jeunesse devra impérativement augmenter.

Sources : Eurostat 2018

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message