Marine Le Pen en tournée électorale à Nice et à la frontière italienne

En tournée électorale à Nice , la candidate du Front Nationale Marine Le Pen , flanquée par les deux ténors locaux de son parti Olivier Bettati et Philippe Vardon, a rendu hommage aux victimes du 14 juillet et a visité le poste - frontière de Menton-Saint Louis qui est en train de devenir une sorte de "chapelle de la visitation" ! (François Fillon, était venu lui aussi en visite au même endroit en janvier).

L’occasion pour dérouler son argumentaire : "rien n’est pas fait pour limiter le risque d’attentat" a-t-elle affirmé et de poursuivre : "bien sûr le risque zéro n’existe pas, mais là c’est le risque 100% puisqu’on laisse sur notre territoire des gens qui n’ont aucune raison d’y être et dont nous savons qu’ils sont potentiellement des dangers très lourds pour la sécurité du peuple français".

"Les mesures qui doivent être prises ne l’ont pas été" et tout le monde a bien compris qu’en cas de son élection, la musique changera, Mme Le Pen promet de "mettre fin à Schengen" .

"Tout le monde admet aujourd’hui qu’il y a des terroristes qui s’infiltrent parmi les migrants, et donc la maîtrise des frontières est une condition sine qua non de la lutte contre le terrorisme" c’est sa conclusion.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message