Nouvel épisode de la "guéguerre" entre Estrosi et Ciotti

Il y a eu la parade du duo Ciotti-Ginesy qui les ont accusé de "déviationnisme" pour leur action , et voici la riposte du groupe des "autonomes" qui revendiquent leur liberté mais refusent l'accusation de trahison. C'est le sens du communiqué ( ci-dessous) que le nouveau groupe de la majorité départementale a adressé aux deux accusateurs. Le sens politique est clair et copie l'attitude des "constructifs" au niveau national : nous sommes de droite et du centre et nous entendons le rester. Nous revendiquons notre liberté de pensée et ...( sous-entendu) d'action. Cette formule est irréprochable dans la forme, mais les allusions alimentent les doutes et ... En tout cas, la belle unité de la famille de la droite a volé en éclat : Ciotti et la droite dure pour Wauquiez, Lisnard a déclare son rapprochement avec Pecresse sur une ligne de droite modérée, Estrosi lui a choisi la voie de la post-idéologie et la navigation au grand large ...mais sa pupille Marine Brenier a déclare son soutien au juppeiste Maël de Calan pour la course à la présidence de Les Républicains. Comme en politique tout se tient, il y a à parier que cette guéguerre entre les deux cadors de la politique locale, continuera et les rebondissements ne sont pas finis.

Communiqué du groupe Alpes-maritimes ensemble :

Face à la désinformation dont nous sommes victimes sur les intentions qui sont les nôtres dans le cadre de la constitution du groupe « Alpes-Maritimes Ensemble », nous souhaitons apporter les précisions suivantes.

La constitution de notre groupe est motivée par des considérations uniquement locales et non nationales. Ce groupe vise à soutenir un président de conseil départemental que nous pensons rassembleur et au-dessus des partis.

C’est justement parce que nous ne voulons pas nous laisser enfermer dans des querelles partisanes que nous souhaitons créer un groupe d’élus de la droite, du centre et sans étiquette qui ne s’intéressent qu’aux affaires du département.

Nous sommes libres et nous prenons nos responsabilités. Nous refusons les menaces et les mots d’exclusions qui désormais sont dans la bouche de ceux qui estiment que tous ceux qui ne pensent pas exactement comme eux doivent en subir les conséquences.

Nous nous revendiquons élus de la droite, du centre ou sans étiquette et notre groupe refuse d’être enfermé dans un parti politique.

Les élus républicains qui composent la grande majorité de ce groupe n’ont pas l’intention de quitter leur famille politique et s’engagent même pour des candidats différents pour la présidence de ce parti qui se joue cet automne.

Pour que cet élément soit bien clair, nous souhaitons indiquer l’appartenance politique de nos membres qui font sa richesse et sa diversité.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message