Politique européenne : pas de gouvernement en Italie, le Président de la République refuse les diktat des populistes

Mr Nobody n'a pas réussi l'exploit de passer du rang de simple citoyen à celui de Président du Conseil des Ministres sans passer par d'autres cases : sans expérience politique et avec pour seuls titres celui d'avocat ( il y 237000 avocats en Italie- source Legaldesk) et professeur des universités ( il y a 9496 professeurs universitaires- source Rof AR) , Giuseppe Conte aurait été le "ventriloque" de Luigi Di Maio ( chef politique de M5S) et de Matteo Salvini (Lega), les deux populistes qui avaient convenu un programme dit " accord de changement" délirant qui avait déjà mis en fibrillation les partenaires européens et les marchés financiers. Pour mieux comprendre : imaginez-vous un gouvernement avec Marine Le Pen Ministre de l'Intérieur, Jean-Luc Mélenchon Ministre du Travail et Arnaud Montebourg aux Finances ?

Désigné mercredi dernier, il devait encore présenter une liste de ministres que le chef de l’Etat accepte pour que celle-ci soit effective- comme le veut la Constitution qui prévoit que le Chef de l’Etat a le pouvoir de nomination sur proposition du Président chargé par lui de former le gouvernement.

Sa décision de renoncer au poste a été annoncée en début de soirée, après un entretien avec le président italien Sergio Mattarella qui refusait de nommer au poste de Ministre de l’Economie Paolo Savona, 81 ans et eurosceptique déclaré.

Ce refus avait scandalisé Matteo Salvini, le patron de la Ligue (extrême droite) et Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème), réclament d’ores et déjà l’organisation de nouvelles élections.

Le président de la République pourra désormais nommer un nouveau Premier ministre à la tête d’un gouvernement "technique" et minoritaire qui aura une durée temporaire : il va nommer à ce poste Carlo Cottarelli, ancien directeur du département des affaires fiscaux du FMI.

Sera lui à diriger le Gouvernement qui organisera les nouvelles élections à l’automne et d’ici là représentera l’Italie dans les réunions intergouvernementales.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message