Primaire à gauche : Benoît Hamon en tête et favori, Manuel Valls en challenger

Entre 1,7 et 1,9 millions de personnes ont pris part au scrutin, selon les chiffres fournis par le PS. Cela démontre que la primaire est entrée dans les mœurs, et qu’elle constitue désormais un acquis démocratique. "Un premier tour réussi - selon Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire national du PS- Les forces de gauche forment un ensemble stable et durable". Cela démontre que la primaire est entrée dans les mœurs, et qu’elle constitue désormais un acquis démocratique.

Le député des Yvelines Benoît Hamon a longtemps été vu comme le troisième homme potentiel de l’élection. Il a voulu se démarquer en revendiquant son ancrage à gauche.

Les résultats du premier tour de la primaire, ce dimanche, lui ont donné raison : l’ex-ministre de François Hollande est arrivé en tête du scrutin, avec près de 36 % des voix sur un dépouillement des bureaux de vote.

Il devance Manuel Valls ( 31% des voix) qui sera son adversaire au ballottage.

Alors que Benoît Hamon a fait campagne sur l’idée de créer un « revenu universel », Manuel Valls souhaite logiquement poursuivre, dans les grandes lignes, la politique menée par le gouvernement depuis 2012. Pas question, donc, de remettre en cause la loi travail ou les baisses de charges accordées aux entreprises. Il souhaite également passer sous les 3 % de déficit budgétaire dès 2017, comme prévu actuellement.

Montebourg ( 18% des voix) reconnaît sa défaite et a appellé à voter pour Hamon

Selon les premières estimations, entre 15.000 et 18.000 électeurs se sont déplacés dans les Alpes-Maritimes pour le premier tour des primaires de la gauche.

Dans la plupart des bureaux de vote dépouillés dans le département , c’est Manuel Valls qui arriverait en tête mais le résultat est encore partiel et provisoire.

D’après le secrétaire départemental Xavier Garcia "le littoral a davantage voté Valls (35%) , alors que le moyen et haut pays ont placé Hamon (33%) en première position", commente le secrétaire départemental du PS Xavier Garcia.

Arnaud Delcasse ,soutien de Montebourg dans les Alpes-Maritimes , appelle à voter Benoit Hamon au second tour

Patrick Allemand, soutien lui de Vincent Peillon, a annonce qu’il votera pour Manuel Valls au second tour.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message