Tiens, quelle surprise : Frédérique Vidal ,présidente de l’Université de Nice, nommée Ministre de l’Enseignement supérieur

On était habitués aux barons issus du monde politique local, même si cette fois-ci seul Christian Estrosi aurait pu y prétendre avant de se déclarer indisponible, me voila une surprise , qui pour en autre une , elle est grande et surtout inattendue. Frédérique Vidal, professeur des universités, scientifique de formation, présidente de l'Université de Nice-Sophia Antipolis et Vice-Présidente de l'Université de la Côte d'Azur, intégrera le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe , nommée Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation , une trilogie indissociable pour la construction et la diffusion des savoirs au XXIè siècle

La personne juste au juste poste ?- on pourrait s’interroger en fredonnant le célèbre dicton américain.

Frédérique Vidal est certainement une personne compétente qui connait bien la matière dont elle aura la responsabilité ; elle est forte d’une expérience sur la camp de 5 ans à la tête , justement, d’un établissement d’enseignement supérieur.

Sa nomination, une surprise aussi pour l’intéressée qui était en voyage à l’étranger- c’est la version qui circule dans le milieu universitaire niçois- fait partie de ses gages que le nouveau Président de la République veut donner à l’opinion publique : le temps du changement est effectivement venu et les étiquettes politiques ( sauf exception) ne seront plus le critère premier pour le choix des personnalités qui occuperont des fonctions publiques.

Le Maire de Nice et Président de la Métropole Chrisitan Estrosi a salué chaleureusement cette nomination : " c’est une fierté pour Nice, pour les Alpes-Maritimes et pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Frédérique Vidal a su faire rayonner l’image de l’Université Nice Sophia-Antipolis au-delà de notre territoire ; elle a su fédérer autour d’elle les collectivités, les partenaires, les entreprises et apporter une nouvelle vision à ces coopérations’.

Pour une fois d’accord avec sa bête noir , Patrick Allemand a également souligné les qualités et les mérites de la néo-ministre.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message