Votre guide Saint-Valentin

Le 14 février. La fête des amoureux. La saint-valentin s'impose chaque année comme un refrain connu de tous. Certains y jouent une partition parfaite avec fleurs, roses et chocolats. D'autres peinent encore à trouver la voix.

L’origine

Malheur aux amoureux, la Saint-Valentin n’a pas cette valeur ancestrale que certains narrateurs et commerçants veulent lui attribuer. C’est une fête laïque, qui n’apparaît même plus dans les calendriers liturgiques depuis presque 40 ans. Son origine vient de Grande-Bretagne. Le 14 février était la date où les oiseaux étaient supposés se trouver un partenaire.

Le grand test pour les conjoints ?

L’occasion de prouver son amour repose-t-il seulement sur le 14 février ? Les conjoint(e)s avec des oursins dans les poches vous assureront que "moi la saint-valentin, c’est tous les jours !" Mais le marketing autour de l’événement est là pour inciter à en faire plus aujourd’hui.

Messages, photos et vidéos Instagram, filtre particulier sur Snapchat, rappel sur Facebook. Une personne en couple qui manque la Saint-Valentin est une personne qui vit dans une grotte ! Dès lors, l’obligation d’assurer vis à vis de son compagnon se ressent.

Petit achat clin d’oeil, grandes attentions, une chose est sûre, les commerçants se frottent les mains. Les fleuristes boostent leurs ventes, les grandes enseignes soldent les produits ciblés, le mécanisme de Noël encore bien rôdé s’applique à la Saint-Valentin. Mais les flocons ont laissé place aux coeurs rouges écarlates.

Les non-concernés

C’est devenu une mode. Les "anti". Toute opposition est bonne à revendiquer. Ceux qui ne sont pas concernés se sentent comme des élus capables de surmonter la fièvre commerciales. Blagues vaseuses, messages sur les réseaux sociaux, ils proclament d’une manière leur désespoir à défaut de pouvoir proclamer leur amour.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message