Alpes-Maritimes souhaite un 2017 de paix et liberté

Devenu un "classique" du début de l'année , le calendrier interreligieux a été présenté par le président de Alpes-Maritimes Fraternité Christian Estrosi , qui avait à ses côtés un hôte emblématique , le maire d'Alger, en présence des représentants des institutions civiles et religieuses et du monde associatif.

Le calendrier sera largement diffusé et chaque scolaire en recevra un exemplaire.

Comme chaque année depuis une dizaine d’ans, les représentants de toutes les confessions se réunissent malgré leur diversités pour faire ressentir un seul message : choisir le bien contre le mal.

Un défi d’espérance qui est encore plus important après la tragédie du 14 juillet qui a lourdement frappé Nice et qui a fait des victimes de toutes les confessions religieuses et laissé des profondes séquelles morales.

Christian Estrosi l’a voulu rappeler dans son allocution : " nous avons eu la mobilisation de tous au lieu de nous diviser comme voulaient les organisateurs et l’exécuteur" , avant de dénoncer " l’instrumentalisation d’une religion à des fins politiques".

Pour cela , il est nécessaire que les élus, -a-t-il affirmé, exercent les responsabilités publiques au nom de tous les citoyens , quelle qu’elle soit leur religion.

C’est le but de Alpes-Maritimes Fraternité : favoriser la libre communication des pensées et opinions dans un monde plus tolérant.

Un monde caractérisé par l’innovation et l’accélération des savoirs qui contient les promesses d’un mieux-vivre pas seulement matériel mais qui doit avoir une dimension spirituelle.

Des voeux pour 2017 ? Il faut continuer à parcourir ensemble la route déjà tracé, celle de la paix et de la liberté.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message