Elections allemandes : Angela Merkel vers une coalition délicate . Et l’Europe en tout ça ?

En France le gouvernement a surveillé de près ces élections allemandes. Emmanuel Macron rêve de former avec Angela Merkel un couple historique et fort pour relancer l'Union européenne. De même, sur les questions de défense, Angela Merkel est sur la même longueur d'onde que Paris : une 'coopération structurée permanente' pourrait être bientôt notifiée officiellement. Ces élections et la coalition qui sera mise en place vont avoir une grande importance en Europe. Le retrait des sociaux-démocrates du SPD entraînera sans doute un changement de ton à Berlin sur la politique migratoire, les relations avec la Turquie ou les possibles réformes de l’Eurozone.

Dimanche 24 septembre, la CDU d’Angela Merkel s’est imposée, mais avec un score décevant, lors des élections fédérales allemandes.

Le SPD (centre-gauche) essuie quant à lui un revers historique, alors que le parti d’extrême-droite AfD s’offre une entrée fracassante au Bundestag. La question qui se pose désormais est celle de la coalition que va devoir mettre en œuvre la chancelière allemande pour gouverner.

Les sociaux-démocrates n’ont pas réussi à rassembler autour du thème de la justice sociale, leur cheval de bataille, dans un pays en pleine croissance, avec un chômage au plus bas.

La question qui se pose désormais est celle de la future coalition qui devra permettre à la chancelière de gouverner. En effet, le SPD de Martin Schulz a d’emblée refusé de reconduire la grande coalition au pouvoir depuis 2013 au vu du revers subi .

C’est donc vers les libéraux et les verts que devrait se tourner Angela Merkel. Mais c’est un numéro d’équilibriste que s’apprête à jouer la chancelière tant les divergences entre écologistes et libéraux sur l’avenir du diesel ou l’immigration s’annoncent très compliquées à gérer.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message