L’UPE06 en Assemblée Générale 2018 : espoir et vigilance

L’assemblée générale Annuelle de l’UPE06 s’est tenue en présence des membres du Conseil d’Administration de l’UPE06 et d’adhérents.L’occasion pour Philippe Renaudi de présenter le bilan de l’activité de l’UPE06 en 2017, et les perspectives 2018 :

2017, une année intense pour l’Union pour l’Entreprise des Alpes Maritimes.

Avec plus de 8500 entreprises adhérentes représentant plus de 115000 salariés, l’Organisation Patronale a travaillé sans relâche en 2017 pour défendre les entreprises azuréennes par un travail de proposition et de lobbying en local comme au national, afin d’infléchir les textes de lois et tout particulièrement la réforme du Code du travail intervenue par ordonnances en 2017. Celle-ci revisite la négociation dans l’entreprise, y organise le dialogue social, fait vivre le contrat de travail et apporte de nouvelles règles de licenciement. C’est aussi un travail auprès des administrations locales lorsque les entreprises rencontrent des difficultés ;

- pour promouvoir l’entreprenariat et l’esprit d’entreprise avec principalement l’organisation des ENTREPRENARIALES, salon majeur pour les entreprises azuréennes et la signature de nombreux partenariats ;

- pour assurer la représentativité des chefs d’entreprise dans les nombreuses instances, soit près de 700 mandats (CCI Nice Côte d’Azur, Tribunaux de Commerce, Conseil de Prud’hommes, Pôle emploi, AMETRA06…) ;

- pour agir en faveur du développement des Alpes-Maritimes par une concertation régulière avec le Préfet des Alpes-Maritimes, mais aussi avec les instances politiques locales, à travers des événements comme les RENCONTRES ECONOMIQUES TERRITORIALES (4 en 2017). C’est aussi de nouvelles initiatives dans le domaine de la Santé et de l’économie du sport et un accent particulier mis sur le numérique ;

- enfin, pour donner à l’entreprise un rôle majeur en matière de formation avec des actions en faveur de l’apprentissage et la pérennisation des liens avec l’Université Côte d’Azur, le Rectorat et les grandes Ecoles.

2018 : plusieurs projets de loi en cours, parmi la quarantaine de texte prévue cette année, doivent ouvrir de nouvelles perspectives pour nos entreprises. Il en va du Plan d’Actions de Croissance et de Transformation des Entreprises comme de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

La baisse des dépenses publiques, la simplification de notre environnement législatif, la redéfinition du rôle de l’entreprise, la participation et l’intéressement, l’égalité des femmes et des hommes dans l’entreprise et pour finir la fiscalité locale sont autant de chantiers qui restent à venir et qui doivent nous mobiliser si nous voulons, salariés et chefs d’entreprise, ensemble, faire gagner nos entreprises.

Réponse rapide

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message