Le patrimoine sacré de l’église de Saint-Martin-Vésubie restauré !

La Fondation du patrimoine et la mairie de Saint-Martin-Vésubie ont inauguré la restauration des tableaux de l’église paroissiale hier après-midi. Riche de son patrimoine culturel, historique et naturel, la commune de Saint-Martin-Vésubie a sollicité l’aide de la Fondation du patrimoine et des donateurs pour restaurer ces œuvres sacrées si chères aux Saint-Martinois.

Situés dans l’église Notre-Dame de l’Assomption à Saint Martin-Vésubie, les deux peintures restaurées représentent pour l’une, l’Assomption de la Vierge, pour
l’autre, Notre-Dame du Mont Carmel avec Saint Simon Stock et Sainte Thérèse D’Avila.

Ces tableaux sont anonymes. La plupart des œuvres aux XVIIe et XVIIIe siècles, destinés à décorer des édifices religieux, n’étaient pas signés sans doute par soucis d’humilité de la part des artistes.

Les tableaux sont contemporains de l’agrandissement et de la « baroquisation » de l’édifice qui a débuté à la fin du XVIIe siècle et s’est prolongé dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le tableau de l’Assomption de la Vierge correspond à la dédicace de l’église paroissiale et vient compléter l’ancienne appellation dédiée à Saint Martin. Il orne le maître-autel et représente l’œuvre majeure de l’édifice. Il est sans doute un peu plus tardif (deuxième partie du XVIIIe siècle) et représente la fête liturgique principale du village, en lien avec le sanctuaire majeur de la Madone de Fenestre, avec lequel il partage la dédicace, dont la statue miraculeuse est placée durant l’hiver à l’entrée du chœur de l’église paroissiale.

Le second tableau se trouve dans la partie sud, et complète le registre baroque du nouvel édifice en proposant au culte des fidèles un lien plus intime avec la Vierge. Pour cela, celle-ci, accompagnée de l’Enfant Jésus, offre le scapulaire, promesse du bonheur éternel et de sa protection, en faisant appel aux ordres religieux mendiants (dans ce cas les Dominicains) très présents à Saint-Martin. On peut noter que ce tableau répond point par point à celui qui lui fait face (au nord du chœur), où sont représentés les Franciscains.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message