Box-office : Green Book de Peter Farrelly

New-York 1962, Don Shirley, homme raffiné, cultivé (puisque titulaire de trois doctorats) et pianiste célèbre, engage un chauffeur, Tony « la tchatche » un débrouillard un peu rugueux, censé l’accompagner durant huit semaines pour une série de récitals donnés dans les états du sud. Alors que règne la ségrégation, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur.

A l’évidence tout ou presque les oppose ... Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

Il s’agit de l’histoire vraie de la relation entre le pianiste de jazz afro-américain Don Shirley ( Mahershala Ali) et le videur italo-américain Tony Lip ( Viggo Mortensen) , de son vrai nom Frank Anthony Vallelonga - émanant d’une réalisation soignée basée sur un scénario dynamique : road movie oblige.

Cette ode à l’amitié, portée par un excellent duo de comédiens, est un grand film qui s’appuie à déboulonner les préjugés d’une Amérique pas si anachronique.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message