Café littéraire : Le Vase Rose de Eric Oliva

L’auteur est un flic ! Il nous entraîne dans une histoire dramatique avec la mort d’un petit garçon empoisonné au cyanure. L’enquête piétine avec des gendarmes assaillis par une vieille femme dont les chats (ses enfants) meurent empoisonnés à la mort aux rats.

Frédéric Caussois a vu mourir son fils dans ses bras, il veut savoir, comprendre, connaître le coupable. Entre un pharmacien peu scrupuleux, une préparatrice amoureuse insatisfaite, un village de la France profonde où tout le monde se connait. La famille Caussois est appréciée. Le fils de monsieur Caussois a succombé à un médicament trafiqué au cyanure. Comment est-ce possible ?

L’enquête de ce père voulant savoir va dépasser l’imaginable. Plusieurs coupables possibles. Un maréchal des logis de gendarmerie étouffant les plaintes contre un vieux paysan acariâtre. Tous les personnages s’entrecroisent et chacun pourrait être le coupable. L’auteur mène l’intrigue crescendo. Coupable, innocent ? La réponse est en suspens. Il faut lire ce roman policier captivant, plein de rebondissements.

Le titre de ce livre est un conte de la littérature enfantine : Le vase rose, histoire racontée aux enfants pour les endormir en attendant le marchand de sable, Tao a succombé tandis que son papa lui racontait un conte de cet ouvrage. Là commence l’énigme avec des parents effondrés devant la mort de leur enfant empoisonné avec un médicament !

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message