Café littéraire : Lord Byron de Gilbert Martineau

La vie d’un poète maudit, mais au sens noble de ce mot, maudit comme Verlaine, Rimbaud, un homme hors des normes de notre société et encore plus de celle de son époque.

Aristocrate anglais, admirateur de Napoléon, grand voyageur, défenseur des nationalités, Lord Byron passionné par la culture antique et défenseur de la Grèce. C’est ce personnage ambigu que nous décrit dans une biographie où des extraits de ses œuvres nous sont donnés.

L’auteur nous plonge dans l’intimité de ce poète, ses amis, ses études dans ces collèges anglais où la satisfaction des sens entre jeunes adolescents frise l’homosexualité, voire la dépasse. Les amitiés particulières, homo, hétéro, bi ? Lord Byron est un peu tout çà à la fois.

Gilbert Martineau nous entraîne à la suite de cet écrivain, désargenté, riche, couvert de dettes, toujours en voyage et mode de son époque, fasciné par la montagne, l’Italie et la Grèce. Le romantisme l’entraîne vers les rivages ensoleillés du midi, loin des frimas et brumes de son île natale.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message