Café littéraire : Machu Picchu , cité perdue des Incas de Simone Waisbard

Nous sommes à la fin du XV° siècle ; de grands navires avec des voiles blanches percent l’horizon. Les oracles l’avaient prédit. Les populations accueillent ce qu’elles croient être des Dieux.

Ceux que les Espagnols prennent pour des Indiens, se laissent envahir. Plus tard avec les conquistadores, les Incas auront, mais trop tard, compris le but de ces hommes vêtus étranglements avec des chevaux, alors inconnus. Le roi d’Espagne, officiellement pour les évangéliser, va décider de s’emparer de l’empire Inca. En fait c’est l’or qui le motive.

Dans ce livre l’auteur nous retrace l’histoire épique de cette civilisation. On est frappé par son degré, par son architecture. Les soldats Espagnols et les jésuites, les uns pour tuer et conquérir, les autres pour évangéliser, vont se livrer à un génocide sur ce peuple. S’emparer de l’or, éradiquer le culte du soleil symbolisé par des disques d’or.

Les recherches, les fouilles ont permis de retracer cette civilisation probablement aussi ancienne que celle de l’ancienne Egypte. Qui a peuplé le continent américain ? On n’a pas vraiment de réponses. On pense que venant d’Asie, des peuples migrèrent à travers le détroit de Béring vers l’Alaska et le Canada et de là se disséminèrent jusqu’à la terre de feu. Une lente migration de peuplement.

Ce livre nous donne les bases pour essayer de comprendre cette civilisation Inca où l’immortalité de l’âme était la base d’un culte des morts. La société était structurée en classes avec à sa tête l’empereur. L’empire Inca, un empire encore à découvrir, tant les zones d’ombres, avec les difficultés du climat, sont nombreuses.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message