Les photos de Berenice Abbott au Musée de la Photographie et l’Image

Le musée de la Photographie Charles Nègre est l’écrin de l’exposition des photographies de Berenice Abbott, photographe américaine née en 1898 à Springfield dans l’Ohio. Elle décède à Monson dans le Maine en 1991. Elle a donc traversé le XX° siècle.

A la fin de la première guerre mondiale elle s’installe à Greenwich village. Elle fréquente ce monde fait d’artistes, poètes où elle rencontre Marcel Duchamp. En 1921 elle se retrouve à Paris, très vite elle travaille deux ans plus tard comme assistante de Man Ray à Montparnasse.

En 1929, malgré la crise, elle choisit de revenir aux Etats-Unis, s’installe à New-York et commence son travail sur l’architecture et la vie urbaine. A Paris Abbott sera influencée par un vieux monsieur, photographe lui aussi, Eugène Atget dont elle fait le portrait. Le style d’Atget est surtout documentaire, Berenice Abbott s’y attache.

En 1926 elle ouvre son propre studio de photographies où les écrivains, les artistes viennent ‘s’y faire tirer le portrait !’

En 1929 elle rentre à New-York, frappée par la métamorphose de cette ville, elle y reste et entreprend d’en saisir les changements, les mutations, celle d’une ville se lançant dans la verticalité avec des immeubles défiants les lois de l’équilibre. C’est justement cet équilibre qu’elle veut représenter. Ses photos deviennent ainsi des documentaires sur cette ville.

Comme les peintres ont plusieurs époques, Berenice Abbott en connu 3 : les Portraits à Montparnasse, les Documentaires sur la mutation d’une ville et enfin la photographie Scientifique dont les premiers tirages date des années ‘40’.

Après la guerre, elle sera un peu témoin de la conquête de l’espace sur fond de guerre froide entre les Etats-Unis et l’URSS. Si les Russes ont un réel avantage avec Spoutnik, les américains les rattraperont et dépasseront.

Berenice Abbott œuvrera pour la reconnaissance d’Eugène Atget (1857-1927) tant en Europe qu’aux Etats-Unis.

Le musée de la Photographie Charles Nègre nous invite à découvrir les photos noirs et blancs de Berenice Abbott jusqu’au 27 janvier 2019. Cette exposition est l’occasion de découvrir ou redécouvrir la photo argentique et le noir et blanc.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message