Littérature : W3 - Le mal par le mal de Nathalie Hug et Jérôme Camut

W3 - Le mal par le mal est le second tome de la série écrite par le couple "CamHug", commencée par Le sourire des pendus, il nous permet de retrouver la plupart de ses protagonistes, Lara Mendes et Léon Castel, en tête. Paru en janvier dernier, Nice Premium vous accompagne au cœur de 800 pages de tension.

Après avoir vécu une terrible séquestration dans le premier tome, la journaliste Lara Mendès souhaite se reconstruire loin des médias et de la capitale. Le site d’informations W3, qu’elle a mis en place avec ses proches, continue de fonctionner.
Alors que Léon poursuit ses actions coups de poings, des officiers de police sont abattus ou disparaissent partout en France. L’équipe de de W3 pense avoir mis le doigt sur une nouvelle affaire retentissante.
Mais de nombreuses personnes sont bien décidées à empêcher la Web TV de fonctionner... Et bien malgré elle, Lara se retrouve à nouveau en plein tourment.

Ce nouveau tome, écrit à quatre mains par Nathalie Hug et Jérôme Camut, reprend là où le premier se terminait, très exactement quatre jours après. Tout aussi dense que Le sourire des pendus, Le mal par le mal nous propose un récit intense et complexe qui va prendre le temps de s’installer.
L’action est moins présente que dans le premier volet, les auteurs s’appliquent à décrire les lieux et les personnages. Ces derniers sont d’ailleurs très nombreux et si l’on retrouve une grande partie des protagonistes, de nouveaux viennent s’ajouter. Lara panse ses plaies, les actions de Léon vont le mener en prison, Jo Lieras subira un terrible drame dès les premières pages. Les personnages de Demian Obolansky, le coéquipier de Lieras, de Yanna et de Romane Mariani, le psychiatre de Sookie, seront au cœur de plusieurs chapitres. Sans oublier, le mystérieux Ilya Kalinine dont l’ombre n’en finit pas de planer sur Lara.

© Sutterstock

Dans W3, Il n’y a pas de héros principal mais une multitude, des personnages de tout âge, tout sexe, des civils, des policiers, et c’est ce qui fait la force de ce roman. On s’attache à tous, on veut les protéger, les accompagner, plus que tout, ils sont humains, ambivalents et peuvent être amenés à faire le mal autant que le bien...

C’est un second tome plein de sensations et d’émotions que nous proposent Jérôme Camut et Nathalie Hug, on palpite, on vibre, on espère, le milieu du livre est relativement calme et puis tout s’accélère, et les auteurs nous proposent un final tout simplement assourdissant. Un calvaire pour le lecteur de devoir attendre après ce rebondissement incroyablement violent.
Évidemment, on ne peut s’empêcher d’y voir un écho avec les événements du mois de janvier et l’importance de la liberté de la presse, d’avoir des médias libres et dans cette fiction, W3 endosse le rôle de révélateur.
La plume des auteurs crée encore des dialogues très forts, vivants, avec toujours le mot qui pique et sait construire des relations fines entre ses personnages, je pense notamment à Lara et Demian.
Thriller intelligent, parfois violent, W3 n’en finit pas de malmener lecteurs et personnages, dénonciateur, il met en lumière les déviances humaines. Il ne reste plus qu’à être patient en attendant la parution du troisième volet.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message