1917, le temps des révolutions

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Guerre 14-18, la bibliothèque Louis Nucéra présente une exposition de documents imprimés, iconographiques et sonores de l’époque qui retracent les événements de l’année 1917.

Ces documents appartiennent aux riches fonds patrimoniaux de la BMVR.

1917, troisième année de la guerre, tant de morts et de blessés, la douleur, le deuil, la faim et aucun espoir de voir la guerre se terminer.

La Paix ! C’est ce que veulent les peuples de l’Europe. Mais le souhait des populations lassées de la guerre et de certains dirigeants comme le président des États-Unis Thomas Woodrow Wilson, s’oppose au besoin d’une paix avec la victoire pour les gouvernements, paix recherchée mais accompagnée de conditions exorbitantes qui la rendent impossible.

Le désir de paix envahit la société toute entière, provoque grèves et mutineries, renverse des gouvernements et chefs militaires et ira jusqu’à faire crouler un empire. Mais la guerre continue, de batailles meurtrières en carnages inutiles (Chemin des Dames, Passchendaele…) sur terre comme sur mer.

Les États-Unis, la Grèce, le Brésil, la Chine interviendront aux côtés des Alliés. A partir de juin, plusieurs dizaines de milliers de soldats débarqueront à Brest et Saint-Nazaire, mais ils ne pourront donner leur pleine puissance qu’à la fin de l’année.

De nouvelles stratégies sont expérimentées : la guerre sous-marine à outrance, les attaques « brusquées ».

Le 15 décembre à Brest-Litovsk un armistice est signé entre la Russie bolchevique et les Puissances centrales.

Année de rupture, mais année de bouleversements ou d’espoir. La fin de l’empire russe, l’arrivée des bolcheviques au pouvoir en octobre c’est « la grande lueur à l’Est », le début d’une aventure qui marquera le siècle.

1917 a changé le destin du monde.

Bibliothèque Louis Nucéra du 8 avril – 21 juin

Inauguration ce samedi 8 avril, 16 h

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message