"L’âme en cage" de Viano

En France, chaque année une femme meurt tous les trois jours, victimes de violences conjugales. Un homme tous les quinze jours. Ajoutons à cela toutes les personnes (hommes ou femmes) qui sont les victimes silencieuses des pervers narcissiques, mais dont les dégâts psychologiques sont souvent irréversibles ou longs à guérir ... Triste constat au pays des droits de l'Homme... Alors comme un cri du cœur, Viano, l’auteur-compositeur-interprète a souhaité dédier l’une de ses créations à ses victimes : « L'âme en cage ». Une chanson écrite à la demande de l’association « La loi du Silence ».

Tout en délicatesse, en discrétion, par de subtiles notes de piano sur un fond de cordes frottées, on entre dans les entraves de la composition. « Et si je sortais de cette vie sans les mots. Combien te faudrait-il de larmes, de sanglots pour remplir le désert, faire déborder la mer ?... » sont les premiers mots.
Le ton est donné. Le texte est dur, sanglant et poignant de vérité, malheureusement. Dès les premières notes, on est pris dans un tourbillon qui évolue en crescendo jusqu’à l’explosion. Par un talent artistique et une interprétation forte, «  L’âme en cage » nous prend aux tripes. Cette musique, ces mots retranscrivent la douleur des violences conjugales où un climat de peur et de tension permanent règnent, entraînant la culpabilité, la perte de l’estime de soi, l’isolement, le stress, le silence.

«  Tomber. Se relever. Fuir. Se reconstruire. Dans le gouffre de l’enfer, il y a le voyage solitaire des victimes, des survivants des violences physiques et psychologiques » précise Viano. Cette chanson, il l’a généreusement offerte à l’association « La Loi du Silence  », une structure qui œuvre pour lutter contre les victimes de violences conjugales et des pervers narcissiques : «  Cette composition dénonce ce que vivent des femmes et des hommes au quotidien en France, souvent aux yeux de tous et qui souvent souffrent dans la plus totale ignorance  », souligne Viano.

Rappelons que ces actes de violences relève du pénal et sont punis par la loi, et c’est aussi pour ces raisons que l’on constate désormais une explosion des violences psychologiques pouvant conduire jusqu’au suicide.

Encore une fois, Viano nous livre une chanson forte plus que jamais d’actualité qui sera dans son prochain album.

A suivre sur http://vianoland.com/

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message