Richard Galliano et les années Milan : quand la mémoire devient actualité

"Sementem ut feceris, ita metes"- nous dit un proverbe latin qu'on traduira simplement en "qui sème cueillera".

Dans la signification de cette expression on trouve une collaboration de trente ans entre Richard Galliano et Milan qu’on laisse décrire par les paroles de l’artiste lui-même :

“Comme toutes les belles histoires, cela a commencé par une rencontre, une rencontre qui a bouleversé ma vie, au début des années 80, la rencontre avec Astor Piazzolla.
En 1986, il m’a désigné comme premier bandonéon dans le quintet qui accompagnait Le Songe d’une nuit d’été, mis en scène par Jorge Lavelli à la Comédie-Française. J’étais le seul français dans cet ensemble de musiciens argentins. Impressionnant ! Inoubliable ! Et comme un prolongement naturel et heureux de ces beaux moments, Astor m’a présenté Emmanuel Chamboredon, le PDG des disques Milan, qui produisait le disque du spectacle. Ce fut le début d’une longue collaboration et d’une grande amitié…”

Et, comme toutes les bonnes semences, la récolte a eu comme fruit , 30 ans plus tard, le meilleur du catalogue Milan de Richard Galliano, réunis sur un magnifique double album.

La complicité d’un musicien avec son label faite de grandes rencontres- Astor PIazzolla, Charlie Hade, Chico Cesar, Sylvain Luc- et d’hommages aux plus garnds- Claude Nougaro, Edith Piaf- nous rappelle la couverture de l’album.

L’accordéoniste, devenu depuis une figure majeure de la scène musicale, nous fait partager son talent d’instrumentiste allié à des qualités rythmiques et mélodiques mises au service d’un répertoire aux résonances internationales avec ses diverses collaborations passant par le brésilien Dominguinhos, aux puristes jazzistes comme Charlie Haden ou Gonzalo Rubalcaba.

Cette compilation est également l’occasion de découvrir les œuvres populaires comme ses reprises d’Edith Piaf.

Enfin, comment oublier sa complicité avec Astor Piazzolla qui fut celui qui lui conseilla de faire redécouvrir l’accordéon à la manière de ce qu’il fit avec son fameux bandonéon ?

Voilà un coffret de deux albums qui remplit parfaitement sa mission , à la fois, de mémoire et d’actualité.

Et de nous faire apprécier, une fois de plus, cet artiste jamais à court d’idées ni d’aventures musicales.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message