Quand le théâtre prend des airs de stade de foot !

Mis en scène par Mohamed El Khatib, un ancien joueur amateur, la pièce de théâtre « Stadium » transforme à merveille, les théâtres en stades de foot. C’ést au Théâtre National de Nice (TNN) que la troupe de supporters lensois a fait un triomphe.

« Stadium » connait un triomphe mondial et a posé ses bagages à Nice. De vrais « ch’tis » montent sur les planches pour confier leur amour inconditionnel pour le football. Aujourd’hui englouti depuis plusieurs années en deuxième division, le Racing Club de Lens et ses supporters sont à l’honneur. Du titre de champion de France en 1998 à l’affaire de la banderole « Pédophiles, chômeurs, consanguins : Bienvenue chez les ch’tis », en passant par la mouvance ultra dans les stades. Aucun sujet n’est épargné. Chacune des anecdotes touche en plein cœur les spectateurs.

La trompette et les percussions viennent rythmer la soirée et accompagner les nombreux chants, tels que « Les Corons » de Pierre Bachelet et « Les lacs du Connemara » de Michel Sardou. Yvette, 86 ans, fan des Sang et Or, nous présente l’ensemble de ses enfants et petits-enfants, tous supporters lensois également. Lorsque la mi-temps est sifflée, ou l’entracte si vous préférez, la baraque à frites sur scène ouvre ses portes et permet aux spectateurs d’aller s’y restaurer et d’y échanger quelques mots avec les comédiens.

Maire, étudiants, curé, arbitre, ouvriers, chômeurs, ultras. Tous ont droit à la parole et nous délivrent des instants de vie succulents, liés à leur passion et dévouement pour leurs couleurs. Ce match théâtral prend parfois des airs de documentaire engagé, où entre autres, la question de la liberté d’expression et la privation de liberté sont évoquées.

Maxime Tilliette, EdJ

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message