Quoi de neuf à Nice ? Irina Brook

Irina Brook, qui vient d’être heureusement reconduite pour trois ans à la tête du Théâtre National de Nice, présentait sa nouvelle saison devant les principaux acteurs du théâtre niçois et la presse .

Avec une humilité et une vraie pédagogie, qualités souvent absentes chez ses collègues, Irina nous a fait partager sa passion du théâtre, remède fragile mais réel dans un monde qui va mal. Elle nous a dit sa volonté de servir en développant des projets de médiation visant à gagner de nouveaux publics (théâtre à l’école – 5000 élèves concernés l’an dernier -, théâtre dans l’entreprise). Elle nous a d’ailleurs présenté deux nouveaux projets un peu fous pour cette année : introduire Shakespeare dans le milieu du… football (Bernard tu tousses ?), faire d’une classe de l’Ariane la médiatrice du théâtre dans le quartier.

En ne parlant pratiquement pas du programme des spectacles (après tout chacun sait lire), Irina nous a fait partager sa vision généreuse d’un théâtre populaire, qui, comme nous le rappelle la quatrième de couverture du programme, est « un service public comme l’eau, le gaz et l’électricité ».

Merci Irina.

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message