Une saison de divertissement et de réflexion au Théâtre des Muses à Monaco

Précipitons-nous aux Muses , à deux pas du Jardin exotique , pour la 6é saison . Jugez plutôt ce que nous a concocté Anthéa Sogno , directrice, metteuse en scène et comédienne.

Avec la mise en scène de Pascal Légitimus ,"Piano Rigoletto et Tutti Frutti " nous offrira une leçon de musique . En effet , Alain Bernard nous conte en musique tout le quotidien des musiciens de la Préhistoire à David Guetta ou de Beethoven à Bob Marley A la fois comédien, musicien et humoriste , il aura assez de verve et de naturel pour nous conduire de 2017 à 2018 puisque ce spectacle sera donné non seulement les jeudi 14 et vendredi 15 à 20h .30 mais aussi les vendredi 29 et samedi 30 à 20h. 30 et dimanche 31 décembre à 19 h. et 22 h.

"Dans la peau de Cyrano" de et avec Nicolas Devort est un triomphe.Tout le monde dit du bien de cette galerie de portraits que croque ce comédien étonnant dans un Cyrano inspiré du texte enthousiasmant d’Edmond Rostand . Colin entre en 6 éme.Pas facile d’être propulsé dans le monde des grands surtout avec son problème de bégaiement .En s’inscrivant au cours de Théâtre pour surmonter ce handicap, il se trouve des affinités avec Cyrano. Drôle et poétique, cet exemple sur la différence est un message d’espoir pour tous .A ne pas manquer tout prochainement le samedi 16 à 20 h.30 et le dimanche 17 à 16 h.30.

"On ne voyait que le bonheur" est une adaptation du livre éponyme de Grégoire Delacourt . Antoine, homme mûr ,expert en assurances, trompé par sa femme, ignoré de ses enfants qui ne lui pardonnent pas sa faiblesse, viré par son patron parce qu’il a fait preuve d’humanité avec une assurée.Au lieu de perdre espoir et de mettre fin à ses jours,il va tenter de se reconstruire.Emprisonné puis au bout du monde , il essaie d’oublier son geste de folie, il reprend confiance en lui . Sa fille de 13 ans ,parallèlement ,va tout faire pour se construire une belle vie en dépit de tout cela . Une mise en scène de Grégori Baquet qui nous avait offert l’an dernier l’émouvant "Adieu Mr.Hoffmann" sur un juste pendant la 2 è guerre mondiale.Les jeudi 11 et vendredi 12 à 20 h.30,samedi 13 à 21 h.et dimanche 14 janvier à 16h.30.

Triomphe cet été en Avignon au Théâtre des Conditions de Soie dirigé aussi par Anthéa Sogno, "Faisons un rêve" de Sacha Guitry illustre l’art de séduire la femme d’un ami par l’intermédiaire involontaire du mari.C’est un divertissement brillant avec le triptyque le mari, la femme,l’amant.L’amant est un séducteur, le mari ridicule et la femme éblouissante.Des rôles vifs,efficaces tenus avec brio par Anthéa Sogno, Didier Constant et en alternance Christophe de Mareuil jeudi 18,vendredi 19 à 20 h.30 avec Christophe Barbier samedi 20 à 21 h. et dimanche 22 janvier à 16h.30 dans de rocambolesques situations.

Christophe Barbier, célèbre éditorialiste à l’écharpe rouge , directeur de l’Express, justement qui déclare entre deux répétitions :"si le Théâtre n’est pas mon métier, il est ma vie."nous proposera sur scène l’adaptation de son livre "Dictionnaire amoureux du Théâtre". Les coulisses,le trac, les décors, chiner des costumes bref ! Pour avoir mis en scène une soixantaine de pièces pour sa troupe amateur ,il nous livre avec délectation tous les secrets de l’Art dramatique .Des anecdotes fameuses , on rit , on est ému et on apprend beaucoup sur les rapports chers à l’auteur entre Théâtre et politique à travers les siècles. A ne pas rater samedi 20 à 18h.30 et dimanche 21 janvier à 14h

Avec "Proudhon modèle..Courbet" de et mis en scène par Jean Pétrement,c’est la dispute philosophique entre Proudhon, héros de la Révolution de 1848 et le génie bouillonnant de vie de Gustave Courbet, deux amis dans la vie : l’un père de l’Anarchisme,l’autre, Courbet,peintre du Réalisme partant de son propre vécu pour rendre l’Art au peuple.Tous deux transformèrent l’Histoire dans un même combat idéaliste,l’un pour bâtir une Société plus juste l’autre pour "donner à voir".Un texte étonnant servi par deux comédiens exceptionnels, Jean Petrement et Alain Leclerc. Jeudi 25 ,vendredi 26 à 20h.30,samedi 27 à 21 h. et dimanche 28 janvier à 16 h.30. .

"Drôles de femmes" :une imitatrice géniale des plus grandes humoristes françaises de Chantal Ladesou à Michèle Bernier en passant par Sylvie Joly ou Jacqueline Maillan.Iisabelle Parsy a une solide personnalité au service du rire, du loufoque, du décalé. Une présence scénique éonnante, une énergie sans compter , elle épouse le visage de celles qu’elle imite .Venez l’applaudir jeudi 1 er, vendredi 2 février à 20 h.30 , samedi 3 à 21 h et dimanche 4 à 16 h.30.

Michel Boujenah fera l’honneur de sa présence aux Muses jeudi 8,vendredi 9 à 20 h.30,samedi 10 à 21 h.et dimanche 11 à 16 h.30 pour sa" vie rêvée".C’est mieux que la vie réelle car il peut en être le héros .Une autobiographie pas très fidèle mais attachante et fascinante dans un esprit bon enfant . On va rire et être touché assurément .Un grand moment à n’en pas douter !

"Ensemble" de et mis en scène par Fabio Marra conte l’histoire d’Isabella,interprétée par l’immense Catherine Arditi,Molière 2017 meilleure comédienne qui,a un fils un peu simple d’esprit .Ce sont ces échanges mêlés de tendresse et d’ironie qui illustrent l’attachement , le sacrifice d’une mère pour son fils surtout quand celui-ci est différent Un Fabio Marra exceptionnel , un artiste prometteur . Représentation exceptionnellement au théâtre des Variétés de Monaco mercredi 14 février à 20h.

Quatre entretiens avec des femmes de 18 à 92 ans nous attendent ensuite les jeudi 15 mars et vendredi 16 à 20h.30 ,samedi 17 à 21 h. et dimanche 18 à 16h.30."Quand je serai grande...Tu seras une femme, ma fille" de et par Catherine Hauseux donne un ton d’universalité à ces portraits inspirés de nombreux parcours de femmes de différentes époques que sont Isabelle, Françoise , Maeva ou Henriette .Les rêves transmis aux petites filles , un hymne aux femmes , à la liberté , un spectacle militant et humaniste à la fois .

"Variations énigmatiques"d’Eric-Emmanuel Schmitt célèbre la rencontre d’un journaliste obscur venu interviewer le brillant Prix Nobel de Littérature, Abel Znorko pour sa correspondance entre l’écrivain et une inconnue.Cette femme est-elle celle à qui est dédié le livre ?Cela éveille la curiosité de Larsen, le journaliste .La discussion à bâtons rompus ponctuée de nouvelles inattendues, entre les deux hommes, nous amène à deux visions contradictoires de l ’amour .Entre pièce policière et comédie romantique , l’occasion de redécouvrir la pièce créée entre Delon et Huster au Marigny en 1996. Mise en scène précise et bien adaptée de Gilles Droulez qui joue avec François Tantot. Jeudi 22, vendredi 23 mars à 20h.30, samedi 24 à 21h. et dimanche 25 à 16h.30.

Un autre Guitry "Une petite main qui se place"mis en scène par Peter Bateson ou la réflexion intelligente comme toujours avec ce grand auteur , sur le couple , son évolution à partir d’une histoire d’un provincial exilé à Paris et qui reprend ses activités de médecine pour combler son ennui ,qui fait l’objet de quolibets de son meilleur ami et de sa femme.Bons mots, finesse, subtilité,pièce moins connue mais éminemment moderne.Un vaudeville interprété par des comédiens reconnus à Nice, Olivier Broussard, Frédéric Fialon ou Christian Guérin entre autres. Les jeudi 29, vendredi 30 mars à 20h.30,samedi 31 mars à 21h. et dimanche 1 er avril à 21h.

Après "Résister c’est exister"si émouvant la saison dernière, Stéphane Ttiteca nous invite à la rencontre entre un soldat allemand, musicien, humaniste et un soldat français venu du monde rural ,au sentiment revanchard à Verdun en 1916.Bloqués dans un trou, ils doivent coopérer sinon point de salut même si tout les éloigne.Avec eux un violoncelle pour dépasser leur différence ,leur gageure. Cultiver l’humanité plutôt que la haine .

Une fable humaniste que ce "Choix des âmes" mis en scène par Valérie Lesage les jeudi 5 et vendredi 6 avril à 20 h.30, samedi 7 à 21h.et dimanche 8 à 16 h.30.
"Les Fâcheux",un classique de Molière moins souvent mis en scène mais servi ici par des comédiens efficaces et bluffants dans une version moderne pleine de trouvailles signée Jérémie Milsztein. Eraste, gentilhomme amoureux d’Orphise,s’apprête d’aller la retrouver tandis qu’une dizaine d’importuns l’empêchent de s’y rendre. Comédie "à la gloire"des embarrassants voire des emmerdeurs.C’est très drôle .Allez goûter les vers sublimes de Molière les jeudi 12 et vendredi 13 à 20 h.30,samedi 14 à 21 h. et dimanche 15 avril à 16 h.30.

William Mesguich revient à Monaco après le très émouvant "Pompier" ."Le dernier jour d’un condamné"de Victor Hugo présente les dernières 24 heures du journal intime d’un condamné à mort du dernier jour de son procès jusqu’à son exécution.Donner à vivre au présent ce qui a été écrit au passé rend d’autant plus vivant ce plaidoyer poignant contre la peine de mort que le spectateur se trouve comme propulsé dans la tête du personnage. Un William Mesguich à la présence magnétique dans une scénographie et une mise en scène talentueuses de François Bourcier. Les jeudi 19 et vendredi 20 avril à 20 h.30.

Enfin, les jeudi 31 mai et vendredi 1 er juin à 20 h.30,samedi 2 à 21 h. et dimanche 3 à 16 h.30"La maîtresse en maillot de bain"de Fabienne Galula ou l’arrivée d’ une psychologue de l’Education Nationale dans la salle des maîtres d’une école maternelle.Une histoire à succès parce que drôle sur le monde de l’Education Nationale. Dialogues à la volée et qui font mouche sur nos raccommodages intérieurs, sur la peur du bonheur et la nécessité d’oser malgré tout. Etonnante pièce tout autant que stimulante.Rire et émotion assurée pour bien terminer la saison.Mise en scène de Jean-Philippe Azema.

par Roland Haugade

+ d’infos et réservations au +377 97 98 10 93 ou sur reservations@theatredesmuses.com

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message